Conseils aux consommateurs

QUIZ

Quiz - opération de sensibilisation des consommateurs

Tous victimes de la contrefaçon !

Nous sommes tous concernés par la contrefaçon et nous pouvons tous y être confrontés, parfois même sans le savoir. En effet, 37% d’entre nous ont déjà acheté une contrefaçon sur internet pensant qu’il s’agissait d’un produit authentique. Penser à vérifier la sécurité et l’authenticité du site, lors de son shopping en ligne, permet d’éviter de tomber dans le piège des contrefacteurs.

 

   Ne courons pas de risques inutiles pour notre santé et notre sécurité.

Les faux produits ne sont pas seulement illicites, ils peuvent aussi être dangereux et causer de nombreux accidents domestiques car les matériaux utilisés pour leur fabrication sont d’une qualité médiocre et ne correspondent à aucune norme en vigueur, dédiée à assurer votre sécurité. Les contrefacteurs agissent dans l’illégalité la plus totale, ce qui aboutit à des conditions de travail obscures. Acheter un vrai produit permet de se protéger et d’éviter les accidents.

 

  Les moteurs de l’économie d’une nation, protégeons-les.

La contrefaçon est un frein pour le développement des entreprises qui voient leurs noms, leurs créations, leurs brevets et encore leur image, volés par des contrefacteurs qui n’hésitent pas à nous duper. Face à ces attaques, elles doivent engager des moyens financiers qui peuvent mettre à mal leur activité. Acheter authentique permet de valoriser le savoir-faire des entreprises
tout en encourageant leur croissance.

 

  Participons à la protection de l’environnement en refusant la contrefaçon.

Les contrefacteurs ne se soucient pas de la planète ni de sa préservation. Sans aucune considération pour le développement durable et l’écologie, leur activité illicite représente un réel danger pour notre environnement. Acheter authentique permet de soutenir les entreprises qui respectent les normes environnementales et qui se préoccupent de la RSE.

 

Acheter une contrefaçon, c’est risquer de se faire voler son identité et ses données personnelles.

Les faux produits étant en majorité vendus sur des sites internet frauduleux, il est malheureusement simple pour les contrefacteurs de s’emparer des données personnelles des consommateurs, comme son identité, son adresse, ses coordonnées bancaires… Il est important de vérifier plusieurs éléments afin de s’assurer que le site est bien fiable. Les conditions générales de vente, le respect de l’orthographe, les informations relatives à la livraison ainsi que l’identité du vendeur sont de très bons indicateurs. Privilégions, toujours, les sites officiels des marques, ou ceux des revendeurs agréés, pour effectuer des achats en ligne.

 

  En disant non à la contrefaçon, nous protégeons l’emploi et l’économie en France.

En France, chaque année, la contrefaçon fait perdre près de 7 milliards d’euros à l’Etat, ce qui signifie moins de financement public pour les écoles, les hôpitaux, etc. Elle entraîne également la suppression de 38 000 emplois et représente en moyenne une perte de 10% du chiffre d’affaire des entreprises. Aucun secteur n’est épargné et certaines PME se voient obligées de fermer car la présence de contrefaçons de leurs produits sur le marché est trop forte.

 

  L’achat ou la vente de contrefaçon est un délit fortement sanctionné.

Lorsqu’un consommateur achète un faux produit, il risque la saisie du bien. A cela s’ajoute une amende allant jusqu’à deux fois la valeur du produit authentique. S’il s’agit de vente régulière de contrefaçons, les sanctions sont bien plus élevées puisque le vendeur risque alors jusqu’à 750 000 euros d’amende et 7 ans d’emprisonnement.

 

  Vérifier la légalité du contenu que nous téléchargeons sur internet permet               d’empêcher la piraterie.

En téléchargeant illégalement, des films, de la musique, des livres ou encore des images, le consommateur nuit aux créateurs de ces contenus qui sont directement impactés. En effet, chaque production culturelle appartient à son auteur et il est tout à fait illégal de se procurer ces biens sans son autorisation. Afin de défendre ce droit, il est important de privilégier les services légaux de diffusion de musique et/ou de films.